Blog

La Francophonie célébrée au palais législatif de la Saskatchewan

La communauté fransaskoise s'est rassemblée mardi pour célébrer la Journée internationale de la Francophonie au palais législatif, à Regina. Une rencontre qui constitue un signe de reconnaissance de la province envers les Fransaskois, selon le président de l'Assemblée communautaire fransaskoise, Roger Gauthier.

« C’est l’occasion pour célébrer la contribution de la culture francophone dans la province », s’est réjouie, en anglais, la secrétaire des affaires francophones pour la province, Nadine Wilson.

Plusieurs membres de la communauté ont assisté cet après-midi à la cérémonie et au lever du drapeau fransaskois à l’extérieur du palais.

Pour le chanteur et invité spécial de l’événement Étienne Fletcher, il s’agit d’une occasion pour les Fransaskois de se réunir.

Le français, c’est pas juste un cours ou des règlements à l'École Monseigneur de Laval, c'est une culture, une communauté.

Étienne Fletcher, chanteur fransaskois

« Être fier, ça commence en choisissant de parler français », a dit le chanteur en s’adressant aux élèves de l’École secondaire Monseigneur de Laval présents à la manifestation. Il a expliqué comment il se démarquait comme artiste grâce, notamment, à son héritage fransaskois.

De son côté, le président de l’ACF, Roger Gauthier, a souligné l’importance des partenariats entre la province et la communauté pour l’avancement de plusieurs dossiers, comme l’éducation et la petite enfance.

Il espère rencontrer le premier ministre, Scott Moe, et la secrétaire Nadine Wilson pour faire valoir les intérêts des francophones auprès du nouveau gouvernement.

Des services de juste valeur pour les francophones

Roger Gauthier a aussi mentionné en entrevue à Point du jourses attentes envers la province et le gouvernement fédéral en matière d’investissements pour la francophonie.

Des investissements en services de garderie et de petite enfance ayant été annoncés par Ottawa, le président de l’ACF souhaite qu’ils s'appliquent à la communauté francophone.

C’est des investissements en Saskatchewan. On contribue à l’économie de cette province-là. Nous sommes des citoyens, nous payons nos taxes et nous voulons cette reconnaissance-là.

Roger Gauthier, président de l’ACF

Malgré quelques tensions au sujet de l’éducation, Roger Gauthier considère que les relations de la communauté francophone avec la province sont satisfaisantes et qu’il faut travailler à maintenir un esprit de collaboration.

Étienne Fletcher, un symbole de la Fransaskoisie, selon Roger Gauthier

L’artiste fransaskois Étienne Fletcher a prononcé un discours lors de la cérémonie.

« Il est un modèle pour nos jeunes Fransaskois », a déclaré le président de l’Assemblée communautaire fransaskoise, à l’émission Point du jour mardi.

Roger Gauthier estime qu’Étienne Fletcher a « un talent incroyable ». « C’est important de mettre en valeur l’expérience d’une personne comme ça devant les membres de la législature qui ne sont pas souvent en contact avec nous », a-t-il ajouté.

Selon lui, le lever du drapeau permet à la communauté francophone de gagner en visibilité auprès des représentants officiels et de la population de la Saskatchewan.

Sources : Ici.radio-canada