Blog

Célébrer nos acquis francophones

L’heure était à la fête au Centre National des Arts à l’occasion du 30e anniversaire de la proclamation de la Journée internationale de la Francophonie et du 20e anniversaire des Rendez-vous de la Francophonie (RDVF), mardi soir.

Plus de 200 personnes, notamment des recteurs universitaires, des responsables d’entreprises et des responsables dans le domaine de la santé, se sont déplacées pour assister à cette soirée organisée par la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures sous la thématique : Célébrons nos acquis.

En lever de rideau, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, a tenu à remercier les gens dans la salle pour leur « leadership, leur travail et leur résilience » qu’ils présentent « tous les jours » pour permettre des avancées sur le plan de la francophonie au Canada, en plus de leur annoncer la date de dévoilement du nouveau plan d’action sur les langues officielles, qui aura lieu le 28 mars prochain.

Le dynamisme à plusieurs niveaux
L’événement visait à célébrer le dynamisme de la francophonie dans plusieurs domaines, notamment dans ceux de l’éducation et de l’économie, mais aussi dans celui de la culture, par le biais d’un souper-spectacle animé par Aminata Farmo.

 

Interprété par quatre femmes francophones de culture différente, le spectacle « Le Dynamisme au Féminin » met en vedette la diversité de la langue de Molière, mais aussi la présence féminine.

« En cette année où on semble mettre beaucoup d’importance sur la présence des femmes, on voulait créer cette présence. On voulait montrer que la culture francophone à travers le pays est vibrante, et que les femmes aussi », a souligné le directeur général de la Fondation canadienne pour le dialogue des cultures Guy Matte en entrevue avec Le Droit.

M. Matte, a aussi souligné le caractère spécial des célébrations de cette année.

« Il y a deux éléments importants à cette manifestation. De un, c’est la 20e édition des RDVF, mais c’est aussi le 30e anniversaire de la proclamation de la Journée internationale de la Francophonie, ça fait donc 30 ans aujourd’hui que l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a déclaré le 20 mars comme étant cette journée de solidarité internationale pour les 275 millions de parlants français à travers le monde », explique-t-il.

« Honneur » pour Eddy King
L’humoriste Eddy King a qualifié d’« honneur » le fait d’être présent à ces célébrations en tant que nouveau porte-parole des RDVF.

« Ça fait quatre ans que je participe aux activités en tant qu’humoriste en faisant la tournée pancanadienne des Rendez-vous de la Francophonie. Alors, qu’ils me proposent d’être porte-parole cette année, ça me fait vraiment plaisir », lance-t-il.

« Pendant la tournée, j’ai eu l’occasion de rencontrer tellement de communautés francophones à travers le pays et en tant que Québécois, de voir que les défis sont un peu plus grands pour les autres francophones du pays, ç’a m’a ouvert les yeux », ajoute l’humoriste.

Et s’il avait un message pour les francophones, que serait-il ?

« Continuez de faire vivre le français, de l’enseigner, de le parler et faites en sorte que même les gens qui ne sont pas francophones puissent tomber en amour avec la langue française, c’est comme ça qu’on pourra la maintenir ».

Organisés dans le but de promouvoir la francophonie et de renforcer l’esprit de communauté chez les francophones, les RDVF offrent quelque 3000 activités axées sur le thème « La Francophonie en 3D : Diversité, Dualité, Dynamisme ! », à travers le Canada.

Sources : Le Droit