Blog > société

Absence de nouveaux emplois chez Vale : pas d’inquiétude

L'investissement de 760 millions de dollars du géant minier Vale à Sudbury ne se traduira pas par la création de nouveaux emplois, mais cette nouvelle n'effraie pas le coordonnateur du syndicat des Métallos du Nord-Est ontarien, Myles Sullivan, qui reste optimiste, tout comme les principaux acteurs de la communauté sudburoise.

Un texte de Justine Cohendet

« Si ces investissements n’étaient pas là, je serais inquiet », explique Myles Sullivan qui affirme ne pas être surpris par les déclarations du vice-président aux affaires publiques de Vale, Cory McPhee.

Il dit que les investissements annoncés par Vale ne vont « pas nécessairement créer des emplois, mais plutôt maintenir ceux déjà existants ».

Plus tôt cette semaine, la compagnie minière a également indiqué son intention de réduire son exploitation de nickel de 150 millions de dollars à travers le monde.

Ils cherchent à se serrer la ceinture, mais je ne pense pas que ça va avoir une incidence sur l’exploitation et que ça mènera à des fermetures.

Myles Sullivan syndicat des Métallos

« Nous verrons avec le temps », ajoute-t-il avec optimisme.

Pas surprenant

L’absence de création d’emploi ne surprend pas non plus le professeur et expert en stratégie minière, Jean-Charles Cachon.

« Vale avait indiqué qu’elle aurait du personnel en léger surplus à la suite de la fermeture du complexe Stobie. Il n’est pas surprenant qu’ils déplacent une partie de ce personnel vers un nouveau projet. »

Des mineurs de Vale dans une galerie souterraine.
L’Association minière de l’Ontario applaudit la décision de Vale d’investir et de maintenir les emplois existants dans le Grand Sudbury. Photo : Radio-Canada/Katie Nicholson

Selon lui, la robotisation des mines ne doit pas non plus préoccuper les travailleurs.

En réalité, on assiste à un déplacement de l’emploi plutôt qu’à une suppression de l’emploi.

Jean-Charles Cachon, expert en stratégie minière

Bonne nouvelle pour la communauté

Chris Hodgson, le président de l'Association minière de l’Ontario, estime que le maintien des emplois déjà existants doit être perçu comme une bonne nouvelle.

« Ils pourraient aller n’importe où dans le monde et ils choisissent d’investir leur argent à Sudbury, je pense que c’est une bonne chose. »

Le maire de la ville du Grand Sudbury, Brian Bigger, s’est lui félicité de cette annonce.

Le maire du Grand Sudbury Brian Bigger
Le maire du Grand Sudbury Brian Bigger se dit heureux des investissements de Vale et Glencore dans sa région. Photo : Radio-Canada/Caroline Bourdua

« Ce sont deux projets clefs qui nous suivons de près. Nous sommes compétitifs sur le marché mondial », dit-il

La compagnie Glencore a, elle aussi, annoncé un investissement de 900 millions de dollars dans le développement d’un projet minier à Sudbury.

Elle n’a toutefois pas répondu à nos questions quant à savoir si cet investissement allait permettre la création d’emplois dans la région.

Sources: Radio Canada